Medical Imaging Education

JFIM 18th Edition

Mexico Nov. 7-10 2019

Our latest ressources

L’imagerie Médicale en Première Ligne

Comme tous les acteurs du monde de la santé, nous sommes le pied de guerre face à la pandémie de Coronavirus. L’American College of Radiology a annoncé dernièrement que le scanner pulmonaire ne doit pas être utilisé comme outil de dépistage ou en 1ère intention dans un but diagnostique mais réservé dans des situations spécifiques pour évaluer les patients atteints.

 

Communiqué de presse de la SFR à propos du SARS-COV-2 : le scanner en première ligne

La SFR a communiqué dans le même sens le 12 Mars en précisant que la réalisation d'un scanner thoracique sans injection en coupes fines est actuellement indiquée chez les patients ayant un diagnostic suspecté ou confirmé et des signes de gravité clinique (dyspnée, désaturation...) initiaux ou secondaires relevant d'une prise en charge hospitalière. Elle peut également se concevoir chez des patients suspects avec comorbidités, en attente des résultats de PCR, ou bien en première ligne si les délais et disponibilité de PCR deviennent limitant, ce qui semble se profiler. Vous trouverez aussi dans le communiqué les mesures de protections à prendre pour le personnel et les radiologues. Reste à souhaiter que le matériel de protection soit bien disponible pour tous !

 

Des CAD (Computer Aided Diagnosis) à l’Intelligence artificielle, ça avance !

Au menu ce mois-ci, un entretien avec Lionel Arrivé de l’Hôpital Saint Antoine à Paris qui nous parle de l’IA en imagerie abdominale. Une étape est en train d'être franchie en cumulant l'expérience des CAD dans un système d'apprentissage, c'est à dire de machine Learning. Il nous explique qu’en termes d'avancées, il convient de distinguer d’une part, le côté théorique lié aux puissances de calculs exponentielles et au développement global de ces technologies qui sont des avancées réelles et d’autre part, le côté pratique puisque l'IA reste jusqu’à aujourd'hui, un outil monothématique.

 

La radiothérapie stéréotaxique un outil complémentaire de la radiologie interventionnelle

Autre thème abordé, l’intérêt de la radiothérapie stéréotaxique chez le sujet âgé avec Patrick EZRA de l’institut Gustave Roussy et de la Clinique Hartman à Neuilly. Cette technologie récente est encore peu développée puisque la première machine a été installée en France en 2014. Elle se positionne en complément de la radiologie interventionnelle. En distribuant de fortes doses avec une précision inframillimétrique dans un faible volume, il nous explique que cette technique n’est plus simplement palliative comme la radiothérapie 3D conformationnelle mais à visée thérapeutique.

On vous attend sur le site !

 

Bon courage à tous

Dr Jean-Philippe Minart

 

Lien communiqué de presse de la SFR

Lien

Cas cliniques commentés

Lien SFR

Our latest ressources